On avait pris rdv pour savoir ce que l'on risquait en cas de vente du terrain avant le 20/11/2020.

Et bien en fait, on ne devra aucune récompense aux autres héritiers si la valeur du terrain répartie selon les parts de chacun n'excède pas 1/4 de ce que chacun a déjà touché.

Par contre on risquerait un redressement fiscal si le fisc considère que cette vente aurait dû être soumise aux droits de succession. Ce qui reste à chiffrer.

Dans tous les cas on devra payer une taxe sur la plus-value réalisée, soit 36% de la différence entre le prix de vente et la valeur au jour de la succession ! Bon comme les prix de l'immobilier sont plutôt stables en ce moment, ça devrait aller.

 

Bref, la bonne nouvelle c'est qu'on ne devrait pas attendre deux ans pour vendre. La relative mauvaise nouvelle, c'est que le terrain est petit et non viabilisé, qu'il faudra peut-être créer une servitude pour l'évacuation des eaux usées, et qu'on nous a conseillé de présenter un projet de construction pour le rendre attractif.

Il faut qu'on prenne rdv avec le service urbanisme de la mairie.