Réponse de la deuxième assurance du crédit foncier : ok avec une surprime de 50%, soit 59€ par mois au lieu de 40. Je m'en sors pas si mal.
Et sinon, la Caisse d'épargne chez qui on est clients refuse de nous accorder le financement car elle estime qu'on ne pourra pas assumer les premiers versements à cause du loyer qu'on continuera à payer.
On a aussi contacté la Société Générale, ils seront peut être plus souples...

Tout ça pour une baraque que je n'aime pas (les enfants non plus ceci dit) ! Si seulement l'autre là prenait conscience que s'il avait un salaire depuis 15 ans on n'aurait peut-être pas besoin de crédit !!
Le pire c'est qu'en tant que primo accédant on pourrait avoir des avantages, mais non parce qu'on n'achète pas une maison, mais on rachète les soultes des co-heritiers, alors pas de prêt à taux réduit, pas d'avantage fiscal, pas de facilités de remboursement.

Une vraie misère, un boulet ce truc ! Comme celui qui m'a mis dans cette galère !